Zebda à Léon Curral (05/06/14)

ZebdaPour une fois, le concert est presque à la maison, ce qui n’est pas pour me déplaire! Le show de ce soir a lieu à la salle Léon Curral, LA salle de Sallanches (74) qui a été rénovée il y a 2 ans environ, et dont le concert de ce soir est en fait la soirée de cloture de la première saison culturelle. En tout cas c’est une bien belle salle de 2600 places environ dans laquelle nous allons passer une soirée des plus festives!

20h45, la salle est loin d’être remplie quand les lumières s’éteignent pour laisser place à Nawel, une jeune tunisienne blonde accompagnée de son guitariste. Une ou deux minutes après le début de la première chanson, un léger doute m’envahi: j’espère que ça ne sera pas tout le temps comme ça, sinon ça restera une de ses premières parties sans âme dont on se serait bien passé … heureusement ce ne fut pas le cas! C’était sans doute le temps nécessaire pour s’adapter à un format peu habituel, à savoir une voix très spécifique ( très suave, mais faible en volume) chantant en tunisien accompagnée juste d’une guitare, mais une fois dedans on en ressort plus! Les chansons sont mine de rien très courtes, ne dépassant pas les 3 minutes, mais c’est pur, direct, sans chichis, bref, j’aime! Une petite phrase explicative entre chaque chanson est à chaque fois la bienvenue, et l’artiste visiblement très émue au début se lache, bouge sur scène, demande la participation du public, prend de l’assurance, ce qui fait plaisir à voir. Les chansons sont tantôt calmes, tantôt carrément rock (oui oui, avec juste une guitare, c’est possible), et défilent tant et si bien qu’au bout d’une demi-heure c’est déjà fini et qu’on en redemande!!!! Bien que ce ne soit pas forcément le style musicale derrière lequel je cours, je n’hésiterais pas à retourner la voir en concert, avec pourquoi pas un groupe complet derrière elle (ça en jetterait grave, mais je ne sais pas si c’est très compatible avec sa voix finalement peu puissante….)

Zebda2Arrive maintenant le temps du concert de Zebda, mais avant ça les classiques 20 minutes de changement de plateau…qui se tranforment en 30…..puis 40….et même 50! 50 minutes de changement, qui ont pour cause un problème au niveau des retours! Les techniciens s’activent pour trouver la cause matérielle au problème, et après bien des sueurs froide, le concert peut enfin commencer, même si les problèmes réapparaitront par la suite pendant le concert (c’est d’ailleurs l’occasion pour saluer le professionnalisme des techniciens et des artistes, car ils ont vraiment réussit a rendre une copie propre aux moments des soucis de retour pendant le concert! Quelqu’un comme moi qui était au premier rang, qui voit des dizaines de concerts par an et qui a vu de nombreuses fois Zebda sur scène, sait sans doute rendu compte des problèmes, mais je pense que ça a été transparent pour le spectateur lambda. bref, BRAVO à eux!)

Voilà donc le moment des Zebda! Les Zebda commencent actuellement une tournée d’une 30 aine de dates pour préparer la sortie de leurs nouvel album « Comme des Cherokees », album sur lequel figurera leur nouvelle chanson « Les Petits Pas » dont le clip est sorti courant de la semaine passée. C’est d’ailleurs par cette chanson que commence le concert, qui donne d’entrée un ton « disco » au concert, avec une basse omniprésente. Si ce coté disco reviendra régulièrement au cours du concert et me plait bien, que la grosse présence de la basse me plait carrément, la chanson me laisse un peu sur ma fin, le coté festif et allumé des Zebda est un peu absent de cette chanson (rassurez-vous, il sera de retour sur les nouveaux morceaux dont on parlera plus tard). Zebda est de retour, ils ne sont pas là pour nouer des Breztel, et nous le font vite comprendre en enchaînant rapidement avec « L’Erreur Est Humaine » puis « Le Dimanche Autour De L’Église » (J’adore cette chanson, qui montre bien les différentes facettes de Zebda, et malgré qu’elle ne soit maintenant plus une nouveauté, j’aurais bien aimé la voir comme chanson d’intro comme lors des 2 dernières années). La suite reste assez classique et dans le désordre: Un je ne sais quoi, Mon Père M’a Dit, Y’a Pas D’Arrangement, Tombé La Chemise, Le Bruit Et L’Odeur, Harragas, Oualalaradime…..

Zebda 3Si la salle n’était pas très remplie pendant la première partie, elle ne s’est guère plus remplie par la suite….. dommage de voir environ 1000 personnes dans une salle si grande et surtout dans une région où les concerts de cette qualité sont si rares (Les gens n’ont plus l’habitude). Comme à son habitude en Rhone-Alpes, le public n’est pas des plus danseurs ni des plus expressifs pendant les morceaux, mais applaudit chaleureusement entre chaque morceaux. De son coté le groupe a toujours autant la bougeotte, Mouss & Hakim sont toujours réglés comme du papier à musique et sont coordonnés comme 2 frangins jouant au foot depuis des années sur les mini-terrains de cité. A noter que la formation s’est un peu restreinte par rapport à l’année dernière: Si l’ossature des anciens restent la même (Mouss&Hakim et Magyd au chant, Joel à la basse, Vincent à la batterie, Rémi aux claviers-Accordéons), les 2 guitaristes de la dernière tournée ont été remplacé par un seul guitarite, un nouveau.

La liste des chansons est dont assez classique, l’ordre ayant cependant changé pour certains morceaux (On Est Chez Nous par exemple apparait beaucoup plus tard dans le concert). A titre personnel, je suis très content d’avoir à nouveau entendu « Du Soleil à La Toque », qui n’était il me semble pas souvent présente sur la dernière tournée, et j’aurais vraiment aimé entendre en ces temps de coupe du monde de foot « Cameroun ».

Qui dit tournée d’avant album dit…eh oui, nouvelles chansons! En plus de « Les Petits Pas », nous avons eu droit à 2 autres nouvelles chansons. Autant sur la première chanson je restait sur ma fin (peut-etre aussi à cause de sa jeunesse), autant sur les 2 suivantes j’en ai eu pour mon grade! La première est une dédicace aux dévoreurs de pain, tout ceux qui ne peuvent pas manger un repas sans pain. Le refrain est très rock, très speed, très festif, très Zebda! (« Si y a pas de pain on mange pas, si y a pas de pain on mange toi!). La seconde est l’essence même de Zebda: une belle mélodie, un ton léger des paroles ludiques mais avec un message fort: la perte de l’accent des gens de chez eux, de Toulouse! En les entendant chanter, j’ai trouvé cette touche très caractéristique aux groupes toulousains tels que les Bombes 2 Bal, Fabulous Trobadors, et autres…. difficile a exprimer, mais c’est sans doute cette fameuse touche « De Toulouse »!

Zebda 4Zebda est de retour, qu’on se le dise, ça fait plaisir! Comme d’habitude le concert se fini en apothéose avec « Motivés ». Petite déception quand même: fin de soirée assez « froide ». Non pas de la faute du groupe, mais plutot de l’organisation ou des lieux, le bar ne sert plus après la fin du concert, et on te le rappelle plusieur fois à l’orale et part écrit. Du coup le public (essentiellement familiale et quarantenaire) ne reste pas….du coup on en fait de même.

En l’espace de 2 mois et demi, Zebda fera le tour de France (avec encore 3 dates en Rhone-Alpes et Genève), alors profitez-en! C’est du baume au coeur et dieu sait qu’on en a tous besoin !!!!!