Live Reports

 Dubioza Kolektiv à la Salamandra (30/10/14)

Dubioza SalamandraNo escape fom Barcelona ! Deux mois après notre ecapade estivale, le manque du Gótico est manifeste, voir irrémédiable ! Ces dernières années nous nous y rendons 3 à 4 fois par an et c’est devenu un peu notre seconde maison ! L’Automne n’a jamais été ma tasse de thé, il me fallait trouver un échappatoire, fuir Paname et la tristesse ambiante de cette saison.. un long weekend catalan me semblait être la meilleure option ! Le prétexte avait pour nom Dubioza, revoir sur scène l’un des meilleurs band du moment et par la même occaze passer du bon temps avec les amis , la Familia de Barna !

Après 6H25 de TGV et le nouveau Rancid « …Honor Is All We Know » en boucle, nous retrouvons en début d’aprem les ruelles médiévales du Barrio ! Quelques rendez-vous et obligations plus tard et c’est l’heure de l’happy hour, avant de se rendre au gig du “Happy Machine Tour” qui aura lieu à la salle Salamandra à L’Hospitalet de Llobregat, banlieue ouest et populaire de Barcelone.

Nous levons le verre de l’amitié au Bollocks, notre bar Rock préféré de Bcn et en compagnie de Guillaume, notre batteur frenchie préféré et de Ana. La famille des Pungle Lions se produira le lendemain à Girona (à 100 bornes de Bcn) et c’est toujours un grand plaisir de partager du temps avec les gars qui faisaient partie du groupe (La Phaze) qui nous a donné envie de démarrer l’aventure Locos !

Souvent le temps passe super vite lorsqu’on est en bonne compagnie, et comme vous avez pu le constater, ces dernières années, on a la facheuse habitude de nous attarder pour célébrer et cultiver l’amitié aux dépens des premières parties ..
C’est à 22h passé que nous débarquons à la Salamandra, au moment ou La Sra Tomasa salue le public et quitte la scène .. c’est un groupe qu’on voulait découvrir sur scène .. ça s’ra pour la prochaine !

Happy Machine DubiozaLa Salamandra a belle allure et affiche quasiment full, un public hétéroclyte composé majoritairement de catalans, de sud-américains et de “yougoslaves”. On y croise énormément de visages familiers, la quasi totalité de la scène barcelonaise, les musicarios se sont déplacés en masse pour découvrir en live ce “phénomène” nommé DU-BI-O-ZA !
Manu (Chao) a participé à cet engouement , il avait déclaré sur les réseaux sociaux quelques jours auparavant : “ Dubioza Kolektiv est un groupe énorme !!! Le meilleur groupe que j’ai vu sur scène dans toute l’Europe ces derniers temps ! Ne loupez pas ce concert !!!!”
Bien entendu lorsque le maestro donne son opinion, il est écouté .. (nos mots n’ont pas le même poids que ceux de l’ami Manu), cependant nous croisons quelques amis qui ont souvent eu droit ces dernières années à du Dubioza de la part du crew Locos 😉

Mais c’est avant tout grace à leur remarquable talent que ces sympathiques bosniaques attirent de plus en plus de monde autour des scènes et aux quatre coins du vieux continent. Comme j’aime vous le répéter, ce groupe possède un potentiel épatant, il délivre des prestations explosives à souhait et est continuellement productif ! À l’image du EP “Happy Machine” sorti fin Septembre et dont les trois morceaux sont de très, très grande qualité !!!
La high energy de “No Escape (from Balkan)“ est contagieuse, toutes les personnes à qui on a fait écouter le morceau ou qui ont visionné le clip sont tombés illico sous le charme du groupe qu’elles ont toutes qualifié d’incroyable ! D’ailleurs le clip a été visionné à 500 000 reprises sur YouTube en deux semaines ..
Le duo avec La PegatinaHay Libertad” est un modèle du genre du métissage musical qu’aspirent certains groupes ou dj’s d’aujourd’hui, à l’identique d’un mashup ultra efficace, il fait mouche dés la première écoute. Je connais bien nombre d’artistes passionnés de musiques balkaniques et latino qui cherchent à mélanger les deux styles et qui doivent apprécier ce morceau sans modération !
Les lyrics sensés et le rythme hypra entraînant de “Free.mp3 (The Pirate Bay Song)” confirme cette polyvalence musical, comme dans toutes leurs galettes et sur scène, le groupe enchaine les styles en excellent dans chaque genre ! Je suis persuadé que le public de la Salamandra se rendra compte dés les premières minutes du set du métissage musical unique que délivre le band et qu’il sera conquis par cette Fusion Balkanique qui n’a pas d’équivalent ! ! !

dub1Aprés la traditionnelle & atypique intro, le set démarre sur les chapeaux de roue comme à l’accoutumée, une entrée en la matière à l’intensité rare .. jubilatoire !
Le public instantanément conquis en prend plein les esgourdes & mirettes, ça s’enchaîne sévère et dans tous les styles, une symbiose totale et qui semble innée, entre un public de connaisseurs et un band qui délivre une presta de très grande qualité et d’une high energy de puta madre ! ! !
L’assistance emmagasine les good vibes distribuées en rafale par un groupe arrivé à maturité, mais qui ne finit pas de surprende, le talent est là, le potentiel est énorme et leur montée en puissance sans limite !
L’euphorie est visible sur l’ensemble des visages d’une Salamandra exultante, sur scène et dans le pit ça jump, une vraie fiesta de locos et quasiment pas un seul temps mort tout au long de ce set d’un dynamisme .. rare !

Je ne vais pas vous relater tout le set (chose que j’ai déjà fait à plusieurs reprises lors des gig précédents) mais juste vous délivrer quelques faits marquants de cette grande soirée à L’Hospitalet !

dub 2Je vais me réhydrater le gosier, et par la même, un peu sonder, prendre la température auprès des connaissances et des amis artistes. Tous sont unanimes, le groupe envoie sévère et mélange les styles avec une facilité déconcertante !
Au bar, alors que j’attends qu’on me serve un scotch quinine, un chilien en grande forme m’apostrophe pour me dire tout le bien qu’il pense du show, et euphorique, me lance un “Fuck cumbia! Escucha Dubioza!” .. ce qui me rappelle les mots d’un ami guitariste qui pestait contre la cumbia il y a quelques années lorsque celle ci débarquait en europe et m’avait dit : “ Fuck cumbia & listen Rock’n’Roll!” .. une colère due alors à l’engouement des gens pour les musiques latino au dépent du R’N’R ..

dub 3Je retourne dans le mosh en compagnie de l’ami Gaby de La Shinga, groupe qui est venu nous rendre visite à Paname le mois dernier, la température est y montée encore de quelques crans, les vagues d’aficionados du Balkan powa s’en donnnent à coeur joie !

Les trois nouveaux morceaux extraits d’Happy Machine passent comme une lettre à la poste et je pense qu’ils resteront longtemps dans le set du goupe, ce sont assurement de véritables bombes, à l’image de “No Escape” attendu avec impatience et qui est d’une puissance et efficacité remarquable !
“Hay Libertad” (sans le chanteur de La Pegatina) impécablement interprétée en castillan par Almir & Adis (les deux chanteurs du band) sera certainement accueilli comme il se doit sur toutes les scènes ibériques et d’ailleurs, c’est du tout bon !
Le public adhère totalement aux paroles de “Free mp3” alors que le band brandit un drapeau noir de The Pirate Bay (plateforme de partage illégal de fichiers et dont le cofondateur, Fredrick Neij, vient d’être appréhendé en Taïlande à l’heure où j’écris ces lignes ..) et scande le refrain : “ Our music is for free, you can download mp3, keep it playing on repeat, if you hate it press delete”. À signaler qu’Happy Machine est en téléchargement “free” sur le site du band, à l’identique d’Apsurdistan, leur dernier album !

dub 4Pour le reste du set, c’est comme à l’accoutumée, du grand, du très grand Dubioza, punchy à souhait et au métissage musical unique, peu de groupes de nos jours proposent un set aussi complet et de cette qualité ! Parole de Locos ! ! !

Je me répète, mais le passionné que je suis aime partager sa béatitude et vous parler des véritables producteurs de good vibes, vous n’échapperez pas aux Dubioza et vous verrez le nom du groupe de plus en plus haut sur les affiches des plus grands festivals ! ! !

Ce soir c’était le “Balkan Funk”, une vraie fiesta dont on se souviendra longtemps ! Assurément l’un des meilleurs moment live 2014 ! BIG UP DUBIOZA ! ! ! ! !

Le lendemain le groupe se produira à Madrid en compagnie des Zulu 9.3 et le samedi en Galice avec un autre band préféré du crew Locos : Talco, mais aussi Gatillazo (groupe d’Evaristo, chanteur du groupe culte La Polla Records) et La Raiz .. pffff ça va envoyer du lourd à ce festoche, on aurait adoré y être présents et par la même occasion passer du bon temps avec notre frangine Montse !

Le prochain gig à Bcn ? On reviendrait bien le 26 Décembre pour le concert de Talco à l’Apolo .. ☺

Un grand merci à Dubioza Kolektiv & à tous les amis croisés ce weekend et qui se reconnaitront ..

Hasta prontito & don’t forget : You will not escape from DUBIOZA !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.